This page contains a Flash digital edition of a book.
6. Une organisation apprenante : l'apprentissage concerne non seulement le niveau individuel,
mais il implique également l'existence d'un processus social qui prend en charge l'erreur,
l'intègre et la transforme en objet de cognition partagé. Il engage le développement d'une
intelligence relationnelle : ce qu'on apprend pour soi est valable pour les autres.
7. Une économie du don : dans l'économie-compétition (celle qui prévaut aujourd'hui), on prend
pour soi contre une compensation. Dans l'économie du don, on donne d'abord, on reçoit en
retour une fois que le collectif a gagné en richesse. Élever ses enfants, prendre soin des
personnes âgées, donner sa sueur dans une équipe de sport, participer à une ONG,
s'entraider entre voisins… sont autant d'exemples qui montrent que l'économie du don
constitue le socle absolu de la vie sociale, à tel point que nous n'en avons que rarement
conscience. Quel collectif pourrait fonctionner sur le long terme s'il reposait sur une dynamique
sacrificielle individuelle ? Dans l'économie du don, chaque participant trouve un bénéfice
individuel fort qui le motive à donner le meilleur de lui-même. L'économie du don organise la
convergence entre les niveaux individuel et collectif.
Emergence d'un Tout, holoptisme, contrat social, architecture polymorphe, objets-liens en
circulation, organisation apprenante, économie du don… sont les caractéristiques majeures que
l'on retrouve dans tous collectifs fonctionnant sur le mode de l'intelligence collective originelle.
Chaque caractéristique est à la fois cause et conséquence des autres, aucune ne saurait être
prise isolément. Plus elles sont développées et coordonnées, plus le collectif se montre capable
d'évoluer et de créer le futur en contexte complexe, inattendu, incertain.
Limites naturelles de l'intelligence collective originelle
Si l'on s'en tient à la définition donnée plus haut, l'intelligence collective originelle rencontre deux
limites naturelles :
§ Numérique : seul un nombre limité de personnes peut interagir efficacement, sans quoi on
atteint vite un niveau trop élevé de complexité qui génère plus de "bruit" que de résultats
effectifs, ce qui limite grandement les capacités du groupe ;
§ Spatiale : les personnes doivent se trouver dans un environnement physique proche afin
que leurs interfaces naturelles (sens organiques) puissent échanger entre elles, afin que
chacun puisse appréhender la globalité de ce qui se passe (holoptisme) et adapter son
comportement en fonction.
C'est la raison pour laquelle on ne connaît aucun sport impliquant quatre-vingt joueurs. Cette
limitation est également valable pour les groupes de jazz, les meetings professionnels, etc.
Lorsque nombre et distance deviennent trop importants, il y a généralement fractionnement.
D'autres stratégies, d'autres organisations ont été développées au cours de l'évolution, nous allons
maintenant les aborder.
La civilisation et l'intelligence collective pyramidale
Comment contourner les deux limites de l'intelligence collective originelle – nombre de participants
et distance les séparant ? Quelle machinerie sociale fallait-il mettre en œuvre pour coordonner et
maximiser la puissance du multiple ? Comment harmoniser et synchroniser des collectifs de
collectifs ? Car pour bâtir, planifier, cultiver, transporter, fabriquer… l'œuvre humaine a réclamé de
plus en plus de force musculaire et de spécialisation des savoirs. Autrement dit un nombre élevé
de participants. Nous entrons dans l'Histoire (naissance de l'écriture) et le début des grandes
civilisations.
Voilà une mutation tout à fait inédite puisque, contrairement au monde animal, elle ne se manifeste
Copyleft 2004 - Jean-François Noubel – jf TheTransitioner.org page 9
Intelligence_Collective_Revolution_Invisible_JFNoubel.odt
Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44
Produced with Yudu - www.yudu.com