This page contains a Flash digital edition of a book.
distribue les richesses par le vecteur de la monnaie ;
3. Une monnaie rare : en tant que telle, la monnaie est une convention sociale doublée d'un
système d'information destinés à permettre les marchés. Elle joue à la fois le rôle de valeur
d'échange et de valeur de réserve. La rareté, contrairement à ce que beaucoup croient, n'est
pas une propriété inhérente à la monnaie, mais une propriété artificiellement entretenue. La
rareté organise les chaînes d'allégeance de ceux qui ont besoin envers ceux qui possèdent,
catalysant naturellement les hiérarchies de l'intelligence collective pyramidale. Ce phénomène
de hiérarchisation est fortement accentué par l'effet Pareto (plus on a, plus on gagne), que
nous explorerons ultérieurement ;
4. Des normes et des standards : ils permettent l'objectivation, la circulation et l'interopérabilité
des savoirs dans le collectif. Le langage est en soi un standard. Quant aux artefacts en
circulation (composants électroniques, pièces mécaniques, matériaux…), ils présentent un
"profil d'emboîtement" conçu pour chaîner leur valeur ajoutée et fonder des ensembles
fonctionnels plus complexes4.
La force et la stabilité des organisations fondées sur l'intelligence collective pyramidale
proviennent en grande partie du fait que ses quatre principes fondateurs se renforcent et se
légitiment mutuellement. L'autorité distribue les richesses, la monnaie catalyse les hiérarchies, la
division du travail organise les autorités, les standards et les normes établissent les règles
d'inclusion-exclusion, etc.
L'intelligence collective pyramidale anime encore aujourd'hui la majeure partie des organisations
humaines, dès lors que l'intelligence collective originelle n'est plus possible pour les raisons du
nombre et de la distance. En organisant et synchronisant des collectifs d'intelligence collective
originelle, l'intelligence collective pyramidale a permis de construire et administrer des cités, des
pays, d'inventer les avions de ligne, d'envoyer des satellites dans l'espace, de monter des armées
gigantesques, de conduire des orchestres symphoniques, de trouver des vaccins. Ces 120
dernières années, l'essor des télécommunications a considérablement augmenté les leviers de
puissance de cette forme d'intelligence collective.
Maîtresse dans la science des économies d'échelle, l'intelligence collective pyramidale excelle
dans le pilotage de processus répétitifs de puissances transformatrices appliquées sur une
"masse" brute donnée (matière, population, information…), afin de créer de la valeur ajoutée.
Chaînes de montage, enseignement scolaire, administrations, armées, marketing, commerce,
politique, mass médias, informatique… tous ces domaines sont structurés autour de ces
universaux d'économie d'échelle. Même la plus abstraite des entreprises de conseil d'aujourd'hui,
dont la mission est de produire du savoir à partir de son capital social, est structurée de manière à
appliquer ces principes d'économie d'échelle et de répétition. Ce sont les fondements – parfois
érigés au rang de dogme – du paradigme économique actuel.
Limites de l'intelligence collective pyramidale
L'intelligence collective pyramidale a bien entendu des limites : contrairement à l'intelligence
collective originelle, elle démontre une incapacité structurelle à s'adapter aux sols mouvants,
imprévisibles et disruptifs de la complexité.
4 Nous n'allons pas ici détailler la différence entre "normes" et "standards". On pourrait également parler de "culture", univers plus vaste
et évocateur, mais cette notion demeure trop approximative et sujette à des interprétations contradictoires dans lesquelles nous
n'entrerons pas ici.
Copyleft 2004 - Jean-François Noubel – jf TheTransitioner.org page 11
Intelligence_Collective_Revolution_Invisible_JFNoubel.odt
Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44
Produced with Yudu - www.yudu.com