This page contains a Flash digital edition of a book.
par quasiment aucun changement perceptible sur le plan de notre constitution physique
individuelle. Notre cerveau, nos corps et notre code génétique sont les mêmes qu'il y a plusieurs
dizaines de milliers d'années. Pourtant tout a changé. La pièce se joue sur une autre scène, celle
de la noosphère – de l'esprit – sur laquelle l'écologie "invisible" des symboles, mythes, savoirs,
croyances, données est ce qui organise la vie sociale "visible" à nos sens organiques (biosphère).
Avec l'écriture, l'Homme a ouvert l'ère
(aire) du territoire. Les signes gravés Par civilisation, nous convenons ici d'un type de société
sur des supports, servirent d'abord à répondant au minimum de critères suivants :
compter, administrer, normer, fixer les
contours et les surfaces, lister, § des organisations urbaines
déterminer les appartenances et les
§ la spécialisation du travail
§ l'écriture comme technologie comptable et mnésique
exclusions, les autorisations et les § le commerce, soutenu par une technologie fiduciaire
interdits. (on a dépassé le troc)
§ un territoire géographique étendu
Pour la première fois, le message § des pouvoirs centralisés
pouvait circuler sans être physiquement § une culture
attaché à son émetteur. Le qualificatif,
le fait, le dénombrement, la loi, la C'est dans ce contexte que l'intelligence collective
description… s'objectivaient dans pyramidale se développe.
l'objet circulant marqué de symboles et
scellaient ainsi le trio objet-signifiant-
Des débats animés portent sur des critères
supplémentaires, tels la volonté d'expansion et
signifié. d'hégémonie comme autre signe marquant de la
civilisation. Contentons-nous ici du nombre minimum de
Cet étiquetage symbolique du monde critères sur lesquels la plupart des spécialistes semblent
s'appliqua également aux hommes d'accord.
eux-mêmes : nom, métier,
qualifications, fortune, faits et méfaits, Quant au terme d'Etat, nous nous référons autant à ses
caste, lignée, devinrent autant formes archaïques (pouvoirs exécutif, législatif et religieux
d'attributs positionnant l'individu dans la indifférenciés) que contemporaines (séparation des
géographie sociale. L'écriture est, par
pouvoirs). Là encore, de nombreuses définitions
s'opposent quant aux dynamiques et finalités ultimes de
essence, la technologie de l'Etat. l'Etat.
Pourvue de cette extraordinaire capacité de porter les signifiants vers un nombre de destinataires
virtuellement illimités et des distances importantes, l'intelligence collective pyramidale pouvait alors
prendre son envol, donnant naissance aux civilisations et à leurs États.
Les quatre principes dynamiques de l'intelligence collective pyramidale
Quatre principes dynamiques constituent la signature universelle de ces édifices humains, qu'il
s'agisse d'entreprises, d'administrations, de gouvernements, d'armées, d'organisations religieuses
ou d'empires. Ce sont :
1. La division du travail : à chacun de se mouler dans un rôle prédéfini, permettant
l'interchangeabilité des personnes. La division du travail a pour corollaire immédiat la division
de l'accès à l'information, instaurant ainsi les conditions opposées de l'holoptisme, à savoir le
panoptisme, que nous détaillerons plus bas ;
2. L'autorité : de droit divin, par filiation, au mérite, par expertise, par légalité, par diplômes…
Peu importe son principe de légitimation, l'autorité établit un "effet cliquet", une dissymétrie
dans la transmission des informations entre l'émetteur et le récepteur, et instaure la dynamique
dite de commande et contrôle3 ("C2" dans le jargon anglo-saxon). L'autorité détermine les
règles, attribue les droits et prérogatives, organise les territoires (donc la division du travail),
3 Il convient ici de proposer une distinction entre l'autorité du leadership. L'autorité est une position de dominance et de contrôle
généralement institutionnalisée (un général, un doyen d'université, un PDG, un patriarche, un chef d'Etat…), alors que le leadership est
une qualité reconnue comme telle par le collectif qui n'implique pas nécessairement un statut social déterminé et qui peut être remise
en cause à tout moment (on parle également d'autorité naturelle).
Copyleft 2004 - Jean-François Noubel – jf TheTransitioner.org page 10
Intelligence_Collective_Revolution_Invisible_JFNoubel.odt
Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44
Produced with Yudu - www.yudu.com